Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
saltabank.over-blog.com

 Syrie : le cri étouffé

n

Jean de la Fontaine -Les animaux malades de la peste - Lecture en ligne

 Les animaux malades de la peste - Indigné révolté , Syrie : l'embargo passoire - France Inter

Toujours en place à Damas après sept ans de guerre civile, le président syrien cherche aujourd'hui à consolider ses positions et à s'émanciper de ses alliés russes et iraniens.

CARTOGRAPHIE - Il y a un an, le régime de Damas reprenait le contrôle de l'intégralité d'Alep. Un tournant dans cette guerre de contre-insurrection que mène Bachar al-Assad contre les rebelles et l'État islamique. Cartes à l'appui, Le Figaro retrace les étapes d'une année de reconquête territoriale.

Syrie : derrière la ligne rouge de l’embargo - 32 minutes (ré)écouter

L’embargo sur la Syrie, depuis 2011, est largement violé. Entre détournements, magouilles et business, certaines entreprises préparent déjà la reconstruction.Business, détournement de matériels, arrangements… les conséquences de l'embargo sur la Syrie - un reportage de Philippe Reltien-07'24

Un film documentaire poignant et bouleversant sur les viols et le sort des femmes en Syrie. cette enquête tournée dans la clandestinité donne la parole aux femmes violées dans les prisons du régime Bachar el-Assad. elles racontent les crimes dont elles ont été victimes sous le régime d'Assad, parmi lesquels le "pire" d'entre tous : le viol. C’est une plainte. Une plainte étouffée, mais assourdissante. Un cri silencieux dont les soubresauts déchirent les murs des prisons, des sous-sols, des antichambres de la mort. C’est le cri des femmes syriennes violées depuis six ans, des geôles de Bachar El-Assad. Un crime contre l’humain ignoré de tous. Un crime organisé, réfléchi car il est fondé sur l’un des tabous les mieux ancrés dans la société traditionnelle syrienne et il joue sur le silence des victimes, convaincues de risquer le rejet par leur propre famille, voire une condamnation à mort. Terrible double peine de milliers de femmes syriennes enfermées dans la solitude de leur douleur muette, se sentant « coupables d’être victimes ». Le viol comme arme de guerre en Syrie est aussi le crime le plus tu. C’est un moyen pour détruire non seulement la femme et son identité, mais aussi pour briser sa famille, son clan, et toute forme de résistance. Comment en Syrie le corps de la femme est devenu territoire de guerre. C’est la question que soulève ce film en donnant la parole à des femmes jusque là emmurées dans la honte et le silence. Des témoignages rares, exceptionnels, bouleversants

 

 

Syrie - Le cri etouffe - YouTube

L’INSTANT M : Manon Loizeau : le viol des femmes syriennes

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article